Partager

La gestion du système d'assainissement réduit les impacts de la pluie sur le milieu naturel

Un épisode pluvieux d’intensité moyenne (≈15 mm et avec des cumuls ponctuels proches de 30 mm sur l’est de la Seine-Saint-Denis) a affecté la Région parisienne dans la nuit de 26 au 27 juillet.

Le traitement partiel effectué sur l’usine Seine aval par temps de pluie, conséquence de l’incendie de l’unité de clarifloculation le 3 juillet dernier, conduisant à rejeter dans le fleuve des eaux non totalement dépolluées, et la forte sensibilité de la Seine par temps estival (≈ 100m 3/s et température 26°c) ont affecté la qualité du milieu, notamment par une baisse prononcée du taux d’oxygène dissous. Celui-ci d’une valeur mesurée à la sonde d’Andresy de 1 mg/l, le samedi 27 juillet à 15h00, a provoqué un début de mortalité piscicole. Les bateaux de ramassage diligentés par le SIAAP ont recueilli dès dimanche et aujourd’hui moins d’une tonne de poissons morts mélangés à des algues et déchets sur les communes d’Herblay et de Conflans-Sainte-Honorine (pour mémoire 7 tonnes avaient été ramassées dans les jours qui ont suivi l’incendie).

Les conséquences de cet épisode pluvieux sur le milieu ont cependant été fortement limitées par la gestion du système d’assainissement permettant de rerouter une partie des eaux envoyée de Seine aval sur les usines Seine centre de Colombes et Seine Grésillons à Triel-sur-Seine. Ainsi que le SIAAP l’avait annoncé lors de la réunion publique du 15 juillet, l’intensité des épisodes pluvieux et les conditions climatiques actuelles sont des facteurs qui ne permettent pas de garantir le risque zéro de mortalité piscicole. Cependant, le SIAAP poursuivra à tout mettre en œuvre pour limiter les conséquences des orages estivaux.

Contact

SIAAP
2 rue Jules César,
75589 Paris CEDEX 12

Tél : 01 44 75 44 75

 

Nous écrire

Tous les contacts