Partager

Biodiversité

La faune et la flore de la Marne et de la Seine

La faune

Toujours plus d’espèces de poissons dans la Marne et dans la Seine

En 50 ans, le système d’assainissement francilien s’est modernisé, conduisant à une réduction considérable de la pollution présente en Marne et en Seine (diminution d’un facteur 10 des concentrations en azote ammoniacal et diminution par 20 des germes fécaux). Aujourd’hui, grâce aux améliorations apportées à nos systèmes d’assainissement les rivières sont mieux oxygénées et présentent des concentrations en éléments eutrophisants* minimes, les eaux de la Seine et de la Marne sont recolonisées par les espèces piscicoles.

* Eutrophisation : apport excessif d'éléments nutritifs dans les eaux, entraînant une prolifération végétale excessive qui conduit à un appauvrissement en oxygène. Ce phénomène entraîne un déséquilibre de l'écosystème.

On trouve également des mollusques (moules d’eau douce) et des crustacés (écrevisses, crevettes)…

Les 34 espèces de poissons présentes dans la Marne et la Seine

 

Campagnes de pêche

Chaque année pour recenser les poissons des campagnes de pêche sont organisées par le SIAAP et par l’Office Français pour la Biodiversité (OFB). Le prélèvement des poissons est réalisé avec la méthode de  comptage électrique par échantillons ponctuels d’abondance. Les poissons sont répertoriés selon leur espèce et leur taille avant d'être relâchés dans le milieu naturel. Au total, ce sont 14 sites qui sont prospectés en Marne et en Seine. 

On note la diminution des rejets d'ammonium et des germes fécaux suite à l'amélioration des performances apportées aux usines du SIAAP.

Indice Poisson Rivière

Un bon Indice Poisson Rivière (IPR) dans la Seine et la Marne 
La quantité de poissons présente dans une rivière est l'un des indices qui permet de déterminer sa qualité. Les experts s'appuient sur l'Indice Poisson Rivière (IPR) pour suivre le peuplement des poissons. Cet indice mesure l'écart entre le peuplement recensé dans une rivière et le peuplement que l'on devrait trouver naturellement en l'absence de perturbations provoquées par les activités humaines. Pour la Seine et pour la Marne, l'indice poisson rivière est classé «bon» en 2020. 
 

La faune des berges

​​​​​​​


Les berges de Marne et de Seine abritent de nombreuses espèces d’oiseaux

De l’automne au printemps, les mouettes rieuses s’installent à Paris et, une fois l’hiver terminé, celles-ci quittent la capitale pour s'installer ailleurs.
Plus rares, les martins pêcheurs hivernent à Paris vers le pont Mirabeau ou celui du Garigliano.
Les canards colverts, les foulques, les bergeronnettes et les poules d’eau comptent également parmi les  habitants de la Seine, dans les anses les plus calmes.
 

La flore des quais de Seine


Au gré d’une balade sur les quais de Seine, des platanes, peupliers d’Italie, trembles ou saules peuvent être observés.
Malgré la présence de pavés, des plantes propres aux milieux humides ont réussi à s’installer : mousse, salicaire et ses fleurs mauves, lycope d’Europe ou renouée persicaire.
D’autres espèces, comme les fougères et les lichens ont pris place entre les pierres. Le retour du lichen est d’ailleurs le signe d’une amélioration de la qualité de l’air.
 

La flore de la Marne et de la Seine

On observe une flore diversifiée, essentielle à son écosystème.
En plus d’oxygéner les fleurs, les sagittaires, potamots ou rubaniers présents dans le fleuve permettent aux poissons de déposer leurs œufs et servent de refuge à leurs alevins.
Les plantes aquatiques les plus connues sont les myriophylles, qui peuvent évoquer la forme des algues, ou encore les nénuphars à fleurs jaunes. Aux beaux jours, la salicaire peut être observée et est reconnaissable grâce à ses épis mauves. 

   

Le bassin d'Antony, un site remarquable

La réserve naturelle régionale du bassin de la Bièvre, un îlot écologique au cœur de la ville.

Construit dans les années 1950, le bassin de retenue de la Bièvre est destiné à recueillir les eaux de pluie pour éviter les inondations en cas de crue. Cette zone est devenue au fil des années, un site d’intérêt naturaliste majeur et un îlot pour la biodiversité avifaune et végétale en Île-de-France.
Depuis 1992, la réserve est un site à vocation pédagogique qui accueille régulièrement le grand public et les scolaires. Un sentier de découverte a été ainsi aménagé sur l’axe de la «Voie verte» avec la mise en place de différentes stations d’observation de la richesse écologique. En 2009, le site est classé réserve naturelle régionale. En 2020, 154 espèces d'oiseaux ont été observées sur le site : des hivernants rares (bécassine des marais, râle d'eau) à très rares (bécassine sourde, butor étoilé) et des migrateurs très rares (marouette ponctuée, blongios nain, russerolle turdoïdes).
 

Contact

SIAAP
2 rue Jules César,
75589 Paris CEDEX 12

Tél : 01 44 75 44 75

 

Nous écrire

Tous les contacts

Parcours de Joinville-le-Pont

Une promenade à la découverte de la faune piscicole en partenariat avec la ville de Joinville-le-Pont et l'Agence de l'eau Seine-Normandie
Découvrir le parcours

Ilôts de survie et barrages flottants pour préserver la biodiversité aquatique

Actions de préservation de la biodiversité aquatique