Partager

Préserver le milieu naturel

Le SIAAP redonne au milieu naturel une eau toujours plus propre et préserve ainsi la biodiversité. Son action s'inscrit dans une démarche de développement durable de l'agglomération parisienne. Elle porte ses fruits, aujourd'hui 32 espèces de poissons sont recensées en Seine, contre 3 en 1970.

La préservation du milieu naturel, si elle est une mission du SIAAP, est l'affaire de tous.

Mettre la rivière au cœur de la ville résiliente et durable

En 50 ans, le système d’assainissement francilien s’est modernisé conduisant à une réduction spectaculaire de la pollution rejetée dans les rivières.

Très impactées en 1970, la Seine et la Marne sont aujourd’hui préservées. Les eaux sont oxygénées et présentent des concentrations en éléments eutrophisants minimes  accueillant une grande biodiversité. Le recensement de plus de 30 espèces de poissons dans ces deux cours d’eau en est la plus belle illustration.

Qualité de la Seine

    
Dans le cadre de l’atteinte et du contrôle du bon état de la qualité des eaux, le SIAAP effectue un suivi de la Seine et de la Marne, où il rejette chaque jour 2 500 000 mètres cubes d’eau épurée par ses six usines.

Préserver la Seine et la Marne est au cœur de l’activité du SIAAP par une surveillance continue du milieu naturel afin d’évaluer l’impact de l’assainissement sur la rivière. Grâce à l’observatoire du bassin francilien MeSeine, disposant d’un réseau de capteurs, le SIAAP suit en temps réel l’évolution de la qualité de la Seine et de ses affluents, connait son niveau d’oxygénation et apprécie sa biodiversité. Ces éléments guident la gestion du système d’assainissement francilien.

Des bulletins de suivi de la qualité de la Seine sont diffusés régulièrement.

Qualité de l'eau de la Seine

(paramètres de la Directive Cadre sur l’Eau -DCE)

JUILLET 2020

MeSeine : un observatoire de la qualité de la Seine en agglomération parisienne

Né en 1990, MeSeine suit la qualité de la Seine et de ses affluents en Île-de-France, en termes de physico-chimie, bactériologie, micro-contamination et diversité faunistique.

La collaboration avec le réseau Synapses du GIP-Seine aval et le projet Phresques permet de suivre la qualité de la Seine sur près de 400 km, de Paris à l’estuaire.

Un observatoire technologique

Des capteurs  in situ sont installés pour suivre l’évolution de la qualité de la Seine et évaluer en temps réel l’impact de l’assainissement, en particulier vis-à-vis de l’oxygène dissous.

Les campagnes de prélèvement et d’analyse permettent de photographier régulièrement la qualité de la Seine, notamment par le prisme des paramètres de la Directive Cadre sur l’Eau. Le regard porté sur le biotope permet d’apprécier l’état biologique de la Seine, notamment à travers la diversité des populations piscicoles.

Pour accompagner l’évolution réglementaire

Adoptée en 2000, la Directive Cadre sur l’Eau fixe l’objectif de restaurer le bon état des cours d’eau européens. L’efficacité du système d’assainissement s’apprécie aujourd’hui à l’aune de sa capacité à préserver la qualité des eaux de surface et participer ainsi à l’atteinte du bon état écologique.

Pour innover dans l’exploitation des systèmes d’assainissement

L’émergence de l’intelligence artificielle dans le domaine de l’assainissement permet d’imaginer la prise en compte en temps réel de l’état de la Seine dans les choix d’exploitation. Par la gestion intégrée du continuum "réseau assainissement / station d’épuration / rivière", l’exploitation du système d’assainissement s’adaptera demain à la rivière. À la clé : l’atteinte des objectifs réglementaires et la réduction de l’empreinte environnementale de l’activité d’assainissement.

Un observatoire tourné vers l’avenir

Au service de l’innovation

Coordonné par la Direction Innovation du SIAAP et des laboratoires de recherche publics, MeSeine Innovation vise à améliorer les connaissances sur les problématiques environnementales émergentes. et à porter l’innovation dans les pratiques de suivi et de gestion des cours d’eau traversant les agglomérations urbaines.

Un programme de recherche appliquée

Pour faire progresser la connaissance sur l’état des rivières franciliennes et faire évoluer les outils d’évaluation et d’anticipation de leur qualité, le SIAAP coordonne un programme de recherche pluridisciplinaire et multipartenaires, structuré autour de 3 axes de recherche :

  • Mieux connaitre nos rivières franciliennes
  • Regarder autrement les eaux de surface
  • Faire évoluer les outils numériques

De nombreux documents sont également publiés pour produire des données, partager des informations et diffuser les connaissances vers les Franciliens, les acteurs opérationnels et la communauté scientifique et technique.

Poissons en région parisienne

L’étude des peuplements piscicoles apporte des éléments pertinents sur l’évolution de la faune des cours d’eau.

Les poissons sont le plus haut maillon du réseau trophique d’un cours d’eau. La sensibilité ou la résistance de certaines espèces aux polluants présents dans l’eau ou les sédiments les rendent représentatifs du fonctionnement des milieux aquatiques. Ils permettent une vision de long terme sur le fonctionnement du cours d’eau que ne peuvent donner les analyses physico-chimiques.

Pour en savoir plus sur la diversité et le recensement piscicole, la contamination en micropolluants et l’indice poisson rivière (IPR)

Télécharger la synthèse annuelle

Contact

SIAAP
2 rue Jules César,
75589 Paris CEDEX 12

Tél : 01 44 75 44 75

 

Nous écrire

Tous les contacts

Télécharger le document

Campagne de pêche électrique

Photos prises sur les sites de Bonneuil-sur-Marne (94) et Levallois-Perret (92).
Durée : 1mn21s © SIAAP

Toutes les vidéos >

Focus

Échelle à poissons permettant la remontée des poissons migrateurs avec système de vidéocomptage cofinancé par le SIAAP

Voir la vidéo