Transporter, stocker et gérer

Transporter des égouts aux stations d'épuration

À la sortie des égouts communaux et départementaux, le SIAAP prend le relais et transporte les eaux usées jusqu’à ses usines par son propre réseau de canalisations – appelées "émissaires" – constituant un réseau souterrain d’autoroutes de l’eau de 440 km.

Le réseau des émissaires :

  • profondeur : entre 10 et 100 m
  • diamètre : de 2,5 à 6 m
  • gestion directe par le SIAAP sur 240 km
  • cogestion avec les départements et les communes sur 200 km

Stocker : la problématique des eaux de pluie

Avec l’urbanisation, les sols sont devenus imperméables à l'eau de pluie. Les eaux s’engouffrent dans le réseau "unitaire" en agglomération. Le réseau collecte indistinctement les eaux de pluie et les eaux usées. Les volumes d’eau augmentent de façon considérable, avec le risque de saturation du réseau et de débordements chargés de pollutions multiples.

Pour limiter ce risque, le SIAAP s’est doté de 8 bassins de stockage et de 4 tunnels réservoirs, d’une capacité totale de près de 900 000 m3. Ces équipements recueillent les eaux durant les intempéries avant de les acheminer jusqu’aux usines pour les dépolluer après le retour de la météo à la normale.

Gérer le réseau

Ce réseau est piloté 24h/24 par le modèle informatique MAGES synthétisant en temps réel les informations sur les flux. En y agrègeant les prévisions de Météo-France, MAGES anticipe l’évolution de la situation afin de proposer des scénarios d’optimisation de la gestion du réseau en cas de crise.