Modernisation du traitement biologique de Seine aval

La modernisation du traitement biologique constitue la deuxième étape des travaux de la refonte de l'usine, après ceux du prétraitement engagés en 2012.

Objectifs

Les travaux du traitement biologique répondent à plusieurs objectifs :

  • substituer aux installations existantes, des unités de traitement plus performantes et plus modernes
  • proposer un traitement des eaux plus poussé notamment sur l'azote, et répondre ainsi aux exigences de la Directive Cadre sur l'Eau sur le bon état écologique des eaux.

Descriptif

Le nouvel équipement sera composé de deux files parallèles de traitement biologique des pollutions azotées, carbonées et phosphatées :

  • la file biofiltration qui sera en charge de 80 % des volumes entrants. Les unités existantes seront renforcées, avec plus de 150 biofiltres qui permettront une grande souplesse de fonctionnement par rapport aux variations de débits en entrée d'usine (variations journalières, temps de pluie...)
  • la file membranaire (ultrafiltration) pour la dépollution des 20 % de volume restant : 462 000 m² de membranes, agissant comme une barrière physique, permettront d'obtenir une eau de qualité conforme aux exigences environnementales les plus strictes. En outre, ce système physique ne nécessite pas de réactifs chimiques, ce qui contribue à limiter la consommation de réactifs dans le fonctionnement global de l'activité. Un avantage environnemental et économique.

Outre la complémentarité des technologies, la répartition des flux hydrauliques sur les deux files permet d'optimiser encore la qualité de l'eau restituée à la Seine.

Ce projet permet également de diviser par cinq la surface des ouvrages de traitement biologique.

Le design architectural des nouveaux ouvrages fait le choix d'intégrer l'usine dans son environnement, respectant le paysage de transition entre la Seine et la forêt de Saint-Germain-en-Laye.

Calendrier

Réalisation des études de conception et d'exécution : février 2012 à février 2013

  • Travaux : octobre 2013 à février 2017
  • Période de mise en route : février 2017 à novembre 2017
  • Phase d'observation : novembre 2017 à juillet 2018
  • Réception :  juillet 2018

Financement

777 millions d’euros HT, financés à :

  • 55 % par le SIAAP
  • 45 % par l’Agence de l’eau Seine-Normandie

Consulter le dossier de presse.

Contact

SIAAP
2 rue Jules César,
75589 Paris CEDEX 12

Tél : 01 44 75 44 75

Nous écrire

Tous les contacts

La refonte de Seine aval