Partager

Évolution du nombre d’espèces capturées par an et en cumul global

Les espèces capturées ne sont pas forcément les mêmes d’une année sur l’autre. Elles peuvent aussi varier d’une station à l’autre, ce qui permet d’estimer la qualité de l’eau et de l’habitat en fonction de celles qui sont présentes.

Les principales espèces en région parisienne sont les anguilles, les gardons et les chevesnes,  des espèces communes et résistantes à la pollution de l’eau et à la dégradation physique du milieu.

L’année 2017 est marquée par la venue d'une nouvelle espèce de poisson, l’Able de Heckel, découverte en Seine. Des espèces un peu plus sensibles, telles que les goujons, vandoises, ides mélanotes et barbeaux fluviatiles, sont aussi présentes, mais ces poissons restent en très faible nombre.

La densité (nombre d’individus pour 100 m²) et la biomasse (poids en gramme pour 100 m²) sont très faibles pour toutes les stations de pêche. La faune piscicole éprouve donc des difficultés en région parisienne pour se développer correctement.

Contact

SIAAP
2 rue Jules César,
75589 Paris CEDEX 12

Tél : 01 44 75 44 75

 

Nous écrire

Tous les contacts