Partager

Mode d'action

L’écoute, le dialogue, la recherche systématique de la mobilisation et de l’implication de toutes les parties prenantes sont les fondamentaux qui guident la politique de l'action à l'international du SIAAP avec une seule ambition, mettre en place des solutions pérennes pour améliorer la vie quotidienne des populations locales.

Le schéma d’intervention du SIAAP s’articule autour de six étapes progressives et opérationnelles :

1ère étape : une intervention du SIAAP à la demande d’une autorité locale étrangère qui souhaite obtenir un appui en matière d’assainissement liquide. Sur ce principe, le SIAAP peut être mobilisé directement par un acteur local étranger ou par son partenaire francilien de coopération décentralisée.

2ème étape : l’identification globale, lors de missions de terrain des besoins du partenaire face à la problématique de l’assainissement. Cette étape se traduit aussi par la réalisation d’enquêtes en porte à porte, par la commande d’études techniques (études topographique, études des sols, études physico-chimiques, etc.) et sociologiques (analyse de la demande, capitalisation des documents de recherche sur le secteur). Enfin, l’identification exige parfois l'élaboration d’un schéma directeur qui établit les priorités d’un bassin hydraulique dans le domaine de l’assainissement et propose un plan d’investissement à plus long terme.

3ème étape : une définition avec les partenaires locaux de réponses adaptées aux besoins. Ces solutions doivent être conformes aux savoir-faire disponibles sur place, aux pratiques et aux usages culturels locaux et à la réalité socio-économique des personnes bénéficiaires.

4ème étape : une convention délibérée en Conseil d’administration et signée par l’ensemble des partenaires (en général deux à quatre partenaires). Des ONG peuvent être associées à ces conventions en tant qu’opératrices afin d’appuyer sur le terrain les partenaires locaux étrangers dans la mise en œuvre des activités.

5ème étape : une mise en œuvre des réponses dans la durée car les partenariats sont à long terme et ne se limitent pas à un délai établi comme dans les démarches/projets. La coopération décentralisée permet de tester (phase pilote), de se laisser le temps de la réflexion pour faire le meilleur choix, de mettre en place une démarche de suivi-évaluation. Elle est un cadre d’échanges, de dialogue et d’écoute directe du partenaire. En tant que maître d'ouvrage, le partenaire décide car il est le seul à connaître et à pouvoir valoriser le savoir-faire local, tant sur la formation, les activités dites d’ingénierie sociale et l’exécution des travaux d’ouvrages d’assainissement.

6ème étape : une évaluation des projets sous forme de vidéo ou de rapports permet soit de clore la coopération engagée soit de la poursuivre en la réorientant selon les nouveaux besoins de la collectivité partenaire.

Contact

SIAAP
2 rue Jules César,
75589 Paris CEDEX 12

Tél : 01 44 75 44 75

 

Nous écrire

Tous les contacts

Présence à l'international