Partager

Un projet ambitieux pour le Grand Mexico

La diversité et la qualité des experts réunis par le SIAAP pour accompagner la création de l'Organisme Métropolitain du Grand Mexico est à la hauteur des exigences techniques et du périmètre géographique du projet de gestion de l'eau et de l'assainissement voulu par les autorités mexicaines.

Après avoir lancé en 2007 un programme de gestion durable des ressources en eau de la Vallée de Mexico et de construction d'infrastructures hydrauliques majeures, avec pour objectifs d'assurer l'alimentation en eau potable des habitants de la capitale du Mexique, de renforcer le système d'évacuation des eaux de pluies et d'assurer le traitement efficient des eaux usées de la zone métropolitaine, les autorités locales, fédérales et étatiques veulent aujourd'hui se doter d'une gouvernance adaptée.

C'est ainsi que le président mexicain, Enrique Peña Nieto, a annoncé en juin 2013 la création future d'un organisme métropolitain en charge de l'eau potable, de l'assainissement et du drainage de la Zone métropolitaine de la vallée de Mexico (ZMVM). Ce projet ambitieux aux multiples facettes nécessite la mobilisation de partenaires aux compétences diverses. Sous l'égide du SIAAP et avec l'appui technique et financier de l'AESN, un collectif réunit aujourd'hui la ville de Paris, l'EPTB Seine grands Lacs, Eau de Paris, l'OCDE et l'Office international de l'eau, chargé d'assurer la coordination technique.

Pour réussir la création d'un organisme métropolitain, le collectif planchera sur trois thématiques : la réalisation d'un diagnostic sur l'approvisionnement en eau potable, l'assainissement et le drainage de la ZMVM ; les enjeux du regroupement des acteurs de l'eau, de l'assainissement et du drainage et les besoins en termes de coopération technique.

Les partenaires se sont lancés dans la première phase de réflexion, en 2016 : leurs travaux de diagnostic doivent permettre d'établir une cartographie des acteurs et de leurs responsabilités respectives dans la gestion de l'assainissement et du drainage des eaux pluviales. L'analyse de ces données devra porter sur les aspects juridiques, techniques et financiers pour bien comprendre les mécanismes de la gestion actuelle en termes d'investissements, de propriété des infrastructures, d'exploitation des ouvrages et de financement du secteur. L'analyse comportera par ailleurs une pré-identification des forces, faiblesses et pistes d'amélioration.

Présence à l'international