Partager

MOLDAVIE – Vorniceni

Vorniceni connaît une situation extrêmement préoccupante pour ce qui est de l'accès à l'eau et à l'assainissement. La municipalité et l'association Solidarité, Eau, Europe (SEE) ont sollicité le financement, les compétences et l'expertise du SIAAP pour sensibiliser la population à l'hygiène et équiper de toilettes écologiques le lycée de la ville.

PROJET TERMINÉ

Naissance du projet

    Origine du projet

    Pour répondre à la demande d'amélioration de l'accès à l'assainissement des habitants de Vorniceni, l’association Solidarité Eau Europe (SEE) a ouvert une antenne locale (Solidaritate European Pentru Apa în Moldova ; SEAM) et engagé un programme de coopération décentralisée avec la municipalité en sollicitant l’aide du SIAAP.

    Contexte

    Ne faisant pas partie de l’Union européenne, la Moldavie est le pays le plus pauvre d’Europe, et le taux de mortalité infantile y est le plus élevé. Située à 30 km au nord-ouest de la capitale Chișinău, la ville de Vorniceni (5 000 habitants) ne dispose d’aucune infrastructure d’assainissement. Ses habitants consomment de l’eau puisée dans une nappe phréatique peu profonde et vulnérable à la pollution par les eaux usées. L’entretien des latrines non étanches est compliqué. En 2003, la ville de Vorniceni a été placée en état d’urgence sanitaire suite à une épidémie d’hépatite A.

    En novembre 2007, une convention a été signée pour une durée de trois ans entre le SIAAP, la municipalité de Vorniceni et l’association SEE.

    Partenaires et référents locaux

    • La municipalité de Vorniceni bénéficie du projet et participe aux cadres de concertation et à la diffusion des informations de sensibilisation.
    • L'association Solidarité Eau Europe (SEE) mobilise son expertise technique dans la conception des infrastructures sanitaires.
    • L'antenne locale de la SEE, (SEAM), anime les séances de sensibilisation dans les écoles, suit la bonne exécution des travaux d’infrastructure et mène un travail de conscientisation de fond par la mobilisation des jeunes.

    Dépenses engagées par le SIAAP entre 2007 et 2010 : 153 000 euros

    Descriptif du projet

    Il s'agit de créer les conditions favorables pour transmettre aux scolaires et, plus largement, aux populations une éducation à l'hygiène et à l'assainissement. Ce projet est articulé autour de 3 démarches :

    • Rénover une maison pilote et la doter de latrines sèches. Elle sert désormais de lieu d’accueil, de formation et de démonstration sur l’eau et l’assainissement, alliant santé, qualité de vie et respect de l’environnement
    • Reconstruire les latrines dans les écoles de la ville
    • Sensibiliser les enseignants, les élèves, les élus et les familles à l’hygiène et à l’assainissement, et les accompagner.

    Avancement du projet

    2007 :
    Financement de la maison pilote, réhabilitation extérieure, récupération des eaux de pluie.

    2008 :
    Campagne " Jeunes leaders pour l'eau " avec la création d'un réseau de jeunes volontaires dans le village. Les élèves du lycée ont été chargés de la diffusion et de la gestion du matériel pédagogique ;

    Lancement des travaux de construction de toilettes sèches pour les 540 élèves du lycée et leurs enseignants qui ont été formés au fonctionnement de l'assainissement écologique.

    2009 :
    Inauguration et mise en place des toilettes du lycée (janvier) ;

    Lancement de la campagne de sensibilisation pour le développement de l'hygiène et de la santé à la maison.

    2010 :
    Poursuite de la campagne de sensibilisation sur l'hygiène et la santé à la maison. Le projet est arrivé à son terme avec succès.

    Contact

    SIAAP
    2 rue Jules César,
    75589 Paris CEDEX 12

    Tél : 01 44 75 44 75

     

    Nous écrire

    Tous les contacts

    MOLDAVIE

    Chiffres-clés

    SUPERFICIE
    33 843 km2

    POPULATION
    4 314 417​​​​​​​ hab.

    REVENU MOYEN
    PAR HABITANT (2010)

    74 €​​​​​​​ 

    ACCÈS MOYEN À
    L'ASSAINISSEMENT

    79 %

    Cartographie

    Localisation

    Info plus

    Pourquoi des toilettes écologiques ?
    Le principe des toilettes écologiques est de séparer l'urine des matières fécales pour réduire la pollution de l'environnement. Plutôt que de polluer les nappes phréatiques qui se trouvent à proximité de la surface et alimentent les puits, ce système permet de récupérer 6 kg/personne/an de nutriments (azote, phosphore, potassium) pour les plantes.